intégrer la RFID à une chaine logistique

left1Intégrer la technologie RFID dans n’importe quel milieu comme celui de la logistique ne se limite pas à coller une étiquette (tags) RFID sur les palettes, cartons et produits ciblés. Afin de s’assurer de la bonne intégration de la RFID et son application sans dysfonctionnement, des règles de bonnes conduites sont à suivre:

 

La définition de ses besoins en matière de RFID :

 

Intégrer la RFID dans une chaine logistique n’est pas une chose aisée, une préparation minutieuse se doit d’être définie planifiée et enfin déployée. Définir ses besoins se doit de répondre à d’inévitables questions : Est-ce que la technologie RFID sera intégrée dans une chaine en boucle ouverte ou bien fermée ? De quelle problématique s’agit-il ? Quelle valeur ajoutée cette technologie va-t-elle apportée ?

 

Répondre à ses questions est donc une entreprise obligatoire, si l’objectif est de réduire les temps de traitement de certaines tâches manuelles comme le tri, au préalable, il faut identifier quelles sont les opérations qui ralentissent le plus le tri, comme la vérification des produits sur les convoyeurs afin de faciliter au mieux la lecture des étiquettes. Dans ce cas de figure qui est le plus souvent constaté, l’intégration d’une solution RFID comme le placement d’étiquettes RFID sur les articles permettrai de réaliser des économies d’échelle et d’en mesurer la rentabilité. L’intégration de la RFID peut aussi lutter contre la fraude à la contrefaçon, dans ce cas de figure, des étiquettes RFID sont placées à différents endroits névralgiques où sont entreposés des produits à forte valeur ajoutée. Les étiquettes transmettront un signal d’avertissement au superviseur si un produit est déplacé de sa zone initiale sans une autorisation préalable.

 

Le déploiement opérationnel de la RFID : 

 

Le déploiement opérationnel de la RFID implique la mise en place d’un système reposant sur un triptyque :

 

  • Une étiquette RIFD contenant toutes les données relatives à un produit, lot, palette etc.
  • Un terminal mobile ou fixe pour lire les étiquettes RFID.
  • Des solutions logicielles pour traiter les données transmises

 

Dans le secteur de la logistique, la majorité des étiquettes et tags utilisées sont souple dotés d’implant et d’antenne UHF de moyenne ( 9m) et longue portée plusieurs centaine de mètres) . Pour lire les étiquettes RFID, il faut disposer de lecteurs ou de terminaux fixes ou bien mobiles. Dans le secteur de la logistique, les terminaux RFID fixes se taille la part du lion. Généralement, les entreprises de ce secteur ont recours à des lecteurs à haute fréquence (13.56 MHz) et ultra haute fréquence (868 MHz). Le déploiement d’un système RFID implique aussi son intégration au système d’information de l’entreprise (ERP, MES, WMS) par une solution logicielle de traitement de données. N’importe quelle solution se doit d’offrir une possibilité d’assembler, et filtrer les données récoltées et de les convertir en informations ciblées par rapport à la demande formulée

 

 

Nous contacter
  • 5, chemin du Jubin - 69570 Dardilly
  • Tél : +33(0) 4 72 52 12 20
  • Fax: +33(0) 4 72 52 98 88
Notre actualité RFID