L’aptitude à retrouver l’historique, l’utilisation ou la localisation d’une entité au moyen d’identifications enregistrées”, telle est la définition par l’Association Française de Normalisation de la traçabilité.

La radio-identification est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance via les ondes électromagnétiques en utilisant des marqueurs appelés radio-étiquettes ou tags RFID.

Qu’est-ce que la traçabilité RFID ?

La RFID (de l’anglais Radio Frequency Identification) est une technologie permettant de tracer et d’identifier un produit ou un emballage, dans le temps et l’espace. Le suivi repose sur l’utilisation d’un identifiant enregistré sur une étiquette collée à l’objet. Ces étiquettes RFID seront lues par des lecteurs spécifiques, fixes ou mobiles, et des données sont collectées pour suivre le parcours de la marchandise, depuis son élaboration jusqu’à sa livraison.

La RFID est déjà présente dans la vie des entreprises. Elle est utilisée dans des domaines très variés, par exemple  :

  • Pour le suivi de tous les types d’articles de la grande distribution, comme chez les magasins indépendants.
  • Pour le contrôle de l’accès à certains lieux ou services via des badges et différentes cartes électroniques.
  • Pour la surveillance des produits nécessitant un suivi particulier et minutieux (médicaments, domaine du luxe…).
  • Pour une maintenance efficace d’équipements dans l’industrie, notamment à propos de la maintenance préventive.

Comment mettre en place le suivi avec la technologie RFID ?

Les systèmes d’identification par radiofréquences (RFID) sont basés sur trois types d’équipements fonctionnant ensemble pour reconstituer des localisations successives. Cela peut se rapporter à un objet ou un lot de marchandises contenu dans un carton, une palette ou un conteneur.

  • Apposées sur des objets ou des emballages, les étiquettes RFID permettent de s’assurer de l’identité d’un article grâce à l’enregistrement préalable de leur numéro d’identification. Cette inscription se fait sur leur partie puce et le renvoi de ces données grâce à leur partie antenne.
  • Placés aux emplacements stratégiques (entrées et sorties d’entrepôts ou de chaînes de production) pour les terminaux fixes comme les terminaux mobiles, les lecteurs RFID envoient des signaux par ondes radio pour lire tous les étiquettes situées dans leur champ d’intervention.
  • Conçu comme le cœur du système, le ou les logiciels de gestion permettent de collecter et de compiler ces données. Cela permet de réaliser différentes opérations relatives à la position à l’instant T ou au suivi de produits, de lots et de flux de marchandise.

Un simple audit de l’environnement dans l’industrie, dans la logistique, dans la grande distribution ou dans les magasins franchisés permet de définir les besoins en matière de suivi RFID.

Quels sont les avantages de la Radio-Identification ?

Grâce à l’utilisation d’ondes électromagnétique pour la lecture de l’étiquette RFID, la portée est bien plus importante qu’avec d’autres systèmes tel le code-barre et le QR Code. En effet les ondes peuvent traverser différents types de matériaux comme le carton ou le plastique afin d’identifier des objets déjà emballés voire déjà palettisés. La station RFID permet également d’envoyer des signaux par ondes électromagnétiques à de nombreux produits en même temps afin de récupérer sur leurs puces les données d’identification.
Ce système apporte plus de fiabilité que d’autres méthodes telles que l’utilisation d’un code-barre classique ou d’un QR-Code qui sont en général imprimés sur du papier. Contrairement au support papier qui s’abîme ou qui peut s’user relativement rapidement, le tag de radio-identification a une durée de vie pouvant atteindre de 5 à 10 ans.

Polyvalents les tags RFID permettent à la fois de stocker des données d’identification initialement enregistrées et des données relatives aux conditions de fabrication et de conditionnement des articles. Il est également possible lors des échanges avec certaines stations RFID d’enregistrer sur les mémoires internes des tags des informations relatives à leur destination afin d’en faciliter le transport voire tout le déploiement de la chaîne logistique.

Qu’est ce que la traçabilité d’un produit ?

Dans le domaine de la logistique comme pour la gestion des stocks ou l’établissement des inventaires dans le commerce, la technologie qui a été longtemps la plus utilisée est celle des codes-barres étant son coût limité et la facilité de son déploiement. Cependant la fragilité des étiquettes papier et l’impossibilité d’ajouter des informations sur les codes-barres existants ont rendu cette technologie de plus en plus obsolète.

De nouvelles technologies ont émergé telles le Data-Matrix dit QR-Code qui est une évolution du traditionnelle code-barres ainsi que la radio-identification basée sur l’utilisation de puces électroniques associées à des antennes permettant l’émission de données par ondes radio.

  • Le lecteur (ou station RFID) envoie à la puce un signal de demande d’identification. Ce signal se présente sous la forme d’une onde électromagnétique (onde EM).
  • L’onde électromagnétique est reçu par l’antenne intégrée à l’étiquette pour activer la puce.
  • La station RFID permet de récupérer et de lire les informations propres à ces articles.
  • Les données sont ensuite envoyées à un ou plusieurs logiciels pour collecter les informations relatives à chaque article.

Aussi, après chaque dialogue du lecteur avec une étiquette RFID, des données supplémentaires peuvent être intégrées sur la puce (localisation, destinataire du produit, certification…). Cela facilitera l’inventaire et la gestion des stocks par la suite.

L’accumulation de ces données est primordiale pour un tracking complet du produit durant tout le cycle de la fabrication :

  • Dès la réception des matières premières.
  • Durant les phases de fabrication de l’article.
  • Pour le conditionnement et la palettisation.
  • Pour l’inventaire des stocks en entrepôt.
  • Pendant le transport vers les acteurs suivants.
  • A la réception des marchandises chez le destinataire pour un contrôle d’identification des produits.

Comment assurer la traçabilité d’un produit ?

Dans le domaine de la logistique comme pour la gestion des stocks ou l’établissement des inventaires dans le commerce, la technologie qui a été longtemps la plus utilisée est celle des codes-barres étant son coût limité et la facilité de son déploiement. Cependant la fragilité des étiquettes papier et l’impossibilité d’ajouter des informations sur les codes-barres existants ont rendu cette technologie de plus en plus obsolète.

De nouvelles technologies ont émergé telles le Data-Matrix dit QR-Code qui est une évolution du traditionnelle code-barres ainsi que la radio-identification basée sur l’utilisation de puces électroniques associées à des antennes permettant l’émission de données par ondes radio.

  • – Le lecteur (ou station RFID) envoie à la puce un signal de demande d’identification. Ce signal se présente sous la forme d’une onde électromagnétique (onde EM).
  • – L’onde électromagnétique est reçu par l’antenne intégrée à l’étiquette pour activer la puce.
  • – La station RFID permet de récupérer et de lire les informations propres à ces articles.
  • – Les données sont ensuite envoyées à un ou plusieurs logiciels pour collecter les informations relatives à chaque article.

Aussi, après chaque dialogue du lecteur avec une étiquette RFID, des données supplémentaires peuvent être intégrées sur la puce (localisation, destinataire du produit, certification…). Cela facilitera l’inventaire et la gestion des stocks par la suite.

L’accumulation de ces données est primordiale pour un tracking complet du produit durant tout le cycle de la fabrication : 

  • – Dès la réception des matières premières.
  • – Durant les phases de fabrication de l’article.
  • – Pour le conditionnement et la palettisation.
  • – Pour l’inventaire des stocks en entrepôt.
  • – Pendant le transport vers les acteurs suivants.
  • – A la réception des marchandises chez le destinataire pour un contrôle d’identification des produits.