Foire aux questions sur les solutions de traçabilité

L’histoire de la traçabilité remonte à plusieurs milliers d’années avec les premiers signes d’identification apposés sur des récipients destinés aux temples sumériens afin que les gestionnaires de ces derniers puissent identifier facilement les donateurs. Plus près de nous le marquage des vêtements aux initiales du propriétaire, il y a encore un siècle, répondait à des besoins d’identification et symbolisait l’appartenance à une classe sociale bourgeoise. Mais passer de la simple identification individuelle au suivi d’un grand nombre produits a nécessité le développement de solutions de traçabilité adaptées. Cela a été rendu possible par le déploiement de technologies déjà existantes couplée à une croissance exponentielle des outils informatiques tant au niveau matériel (équipements miniaturisés) que logiciel (bases de données).

Quelle est la différence entre l’identification et la traçabilité ?

L’identification et la traçabilité sont deux termes quasi similaires, mais qui correspondent cependant à deux réalités distinctes.

En effet l’identification correspond à un ensemble de données permettant de prendre connaissance des principales caractéristiques d’un produit ou d’un groupe de produits (désignation, nom du fabricant, lieu de production, numéro de lot…). Ces données peuvent être insérées directement sur les produits par marquage, gravure, encollage ou encore sertissage de plaque d’identification. Les solutions d’identification permettent également d’intégrer ces données à des emballages ou des containers par étiquetage, encollage ou insertion.

La traçabilité concerne le suivi de produits, de colis ou de conteneurs déjà identifiés au travers de leurs emplacements successifs dans un entrepôt et/ou de leurs destinations successives dans le cadre de transports ou de simples transferts. Le suivi de ces déplacements est possible grâce aux différents outils de traçabilité que sont les tags RFID ou les puces GPD couplés à la base de données qui compile toutes ces données.

Quelles sont les principales solutions de traçabilité ?

Historiquement les entreprises utilisaient en tant que solution de traçabilité de leurs produits des fiches d’identification apposées sur les emballages ou sur les conteneurs avec tous les risques de décrochement et de non conservation des feuilles volantes utilisées. L’utilisation des code-barres autocollants, qui ont pris le relais, a permis de réduire les risques de perte des documents d’identification et a facilité la lecture des données à grande vitesse, grâce aux scanners optiques à faible portée.

Parmi les techniques de traçabilité les plus utilisées actuellement pour le suivi de produit, figure la RFID qui se caractérise par sa plasticité, sa facilité d’utilisation et la modicité de ses coûts de déploiement (tags RFID et lecteurs reliées à une base de données).

De nouvelles technologies sont également en cours d’émergence sur le marché du tracking des produits ou sont déjà utilisées :

  • la géolocalisation par satellite
  • l’identification par réalité augmentée,
  • la reconnaissance des formes.

De quels outils de traçabilité sont composées les solutions RFID ?

Comme les équipements informatiques, les outils de traçabilité sont composés de deux sous-ensembles distincts que sont les matériels et les logiciels.

La partie dispositifs matériels est composée des éléments suivants :

  • étiquettes RFID,
  • transpondeurs (puces ou tags),
  • lecteurs RFID et smartphones,
  • lecteurs enregistreurs,
  • caméras équipées de lecteur.

Les étiquettes ou transpondeurs de traçabilité RFID, sont collées sur chaque produit ou sur chaque emballage pour pouvoir connaître leurs localisations et leurs déplacements. Le lecteur RFID mobile ou fixe (sur mât ou sur portique) envoie par ondes radio une demande d’identification à chaque puce ou étiquette RFID entrant dans son champ d’action. Activée par le lecteur, la balise RFID émet en retour les données d’identification du produit ou du lot d’articles. Ces données sont ensuite remontées par le lecteur au logiciel de traçabilité de l’entreprise.

La partie logicielle de l’outil de traçabilité est basée sur la structuration d’une base de données autour de la classification des produits ou des conteneurs, des répertoires des emplacements de stockage et des destinations clients. Le logiciel comporte également un certain nombre de requêtes types permettant de faire des traitements de données en masse et d’établir des statistiques.

Pour quels produits la traçabilité est-elle une obligation ?

Dans tous les secteurs d’activité ayant un impact direct sur la santé humaine, des obligations de traçabilité sont fixées par la législation française et européenne. Cela concerne notamment les médicaments, les produits chimiques, les produits alimentaires, les boissons… afin de prémunir les consommateurs contre les risques sanitaires liés à l’usage de molécules interdites, à la rupture de la chaîne du froid ou encore à l’utilisation risquée de produits contrefaits.

Grâce à l’évolution des méthodes de traçabilité, le secteur du luxe tend de plus en plus à se protéger des contrefaçons qui peuvent usurper soit une marque, soit un design ou modèle, soit le contenant d’un produit. S’il n’y a pas d’obligation légale dans ce secteur, les gouvernements français et européens incitent les entreprises du luxe à investir dans des solutions d’identification et de traçabilité afin de lutter plus efficacement contre les contrefaçons.

Quels sont les avantages de la solution de traçabilité RFID ?

En matière d’identification et de suivi des produits, les solutions de traçabilité RFID disposent de nombreux points forts sur le plan technologique ainsi que sur le plan financier.

Sur le plan technologique les avantages de l’identification par ondes radio sont les suivants :

  • la possibilité d’émettre un signal à très courte (quelques centimètres), courte (quelques mètres) ou longue distance (plus de 200 mètres), en fonction de la fréquence utilisées,
  • la possibilité de capter un signal et d’émettre en retour pour un transpondeur emballé sous plastique ou logé dans un carton d’emballage,
  • la possibilité pour un lecteur de capter simultanément les signaux retour de nombreux tags ou puces RFID.

Sur le plan financier l’avantage de la solution de traçabilité par RFID est manifeste étant donné la maturité atteinte par cette technologie. Le coût de déploiement est par conséquent limité pour tout ce qui concerne la partie matérielle, comme pour la partie logicielle sauf en cas de développements spécifiques