Issu de l’aviation militaire, le concept de maintien en conditions opérationnelles (MCO) a été développé afin de garantir une disponibilité permanente d’un nombre maximal d’appareils de chasse et de bombardement, prêts au décollage. L’efficacité de cette stratégie de maintenance des avions a ensuite été reprise dans les secteurs industriels afin de réduire la durée des arrêts de production liés aux pannes de machines.

D’une simple mesure de maintenance préventive, lors de sa création, le maintien en conditions opérationnelles est devenu un véritable outil de gestion pour les entreprises avec ses stratégies, ses outils dédiés, ses spécialistes…

En quoi consiste le Maintien en Conditions Opérationnelles ?

Le maintien en conditions opérationnelles désigne un ensemble de mesures prises pour permettre d’assurer la continuité de la production ou du fonctionnement d’une entreprise voire d’un établissement public dans un environnement de travail dégradé. Le MCO comporte donc à la fois des aspects techniques (maintenance, dépannage…), logistiques (pièces détachées, consommables…), organisationnels (ordre des priorités…) et documentaires (notices techniques, compte-rendu d’intervention…).

Le Maintien en Conditions Opérationnelles consiste notamment en un certain nombre de mesures :

  • Sauvegarde des paramétrage et des configurations initiales des machines-outils et des équipements industriels avant la mise en production.
  • Analyse prédictive des données permettant d’éviter les pannes et les dysfonctionnements des matériels (maintenance prévisionnelle).
  • Remplacement de pièces détachées, de composants ou d’accessoires dans le cadre des opérations de maintenance préventive.
  • Interventions en maintenance curative pour les diagnostics, dépannages et réparations sur le système de production.
  • Mise à jour de la documentation du matériel modifié ou adapté

Dans le cadre de la construction d’une stratégie de maintient en conditions opérationnelles sont être mis au point un Plan de Continuité d’Activité (PCA) ou un Plan de Reprise d’Activité (PRA). Ce type de plans intègre des événements exceptionnels tels les grèves, les incendies, les inondations, les coupures d’électricités… afin de permettre la continuité de l’activité de l’entreprise.

Quels types de matériels sont concernés par le MCO ?

Le maintien en conditions opérationnelles étant utilisé dans un nombre croissant de secteurs d’activité, avec des entreprises de tailles très diverses mettant en place des stratégies spécifiques.

  • Pour les gros équipements de production (machines-outils, robots, presses, pompes industrielles, cuves, …)
  • Pour les matériels de manutention et de levage (ponts roulants, chariots élévateurs, ascenseurs, convoyeurs, tapis roulants)
  • Pour les véhicules de transport de marchandises (camions, semis-remorques, utilitaires…) ou de personnes (autocars, autobus, taxis, voitures de service ou de fonction…)
  • Pour les systèmes d’approvisionnement et de distribution intérieure des fluides énergétiques (électricité, gaz…) et de l’eau
  • Pour les réseaux informatiques et de télécommunications (téléphonie, Internet…)

Quels secteurs nécessitent un maintien en conditions opérationnelles ?

Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte afin de déterminer si une entreprise a besoin d’assurer un maintien en conditions opérationnelles, L’intensité capitalistique du secteur d’activité et le besoin de disponibilité permanentes des équipements font parties des critères déterminants. Cela ne concerne d’ailleurs pas uniquement les entreprises puisque des établissements publics sont également concernés.

Les structures pour lesquelles le maintien en conditions opérationnelles est stratégique relèvent des secteurs suivants :

  • L’industrie lourde (métallurgie, mécanique, aéronautique, automobile, électronique, chimie, pharmacie, plasturgie),
  • L’industrie légère (agroalimentaire, textile-habillement, emballages, cartonnerie, chaussures, meubles, bijouterie, jouets…)
  • Les data-centers et autres centres d’hébergement de données numériques
  • Le pilotage des infrastructures et les réseaux de transport
  • La gestion des réseaux secs (gaz, électricité…) et es réseaux humides (eau, assainissement, pétrole…).

Les entreprises et établissements publics pour lesquels le MCO est important sont les suivantes :

  • La grande distribution spécialisée et généraliste
  • Les établissements recevant du public
  • Les corps de sapeurs-pompiers et les unités de sécurité civile.
  • Les structures soumises à des contrôles périodiques obligatoires

Dans certains secteurs d’activité ainsi que pour certaines catégories d’entreprises le MCO est facultatif voire inutile :

    • Les entreprises du secteur des services
    • Les commerces indépendants
    • Les entreprises artisanales
    • Les professions libérales
    • Les travailleurs indépendants

En quoi le Maintien en Conditions Opérationnelles est-il important ?

Provenant de l’aviation militaire et popularisé par l’industrie lourde, le maintien en conditions opérationnelles ne cesse de se développer en raison des avantages concurrentiels qu’il procure aux entreprise qui l’utilisent :

  • Baisse des taux d’indisponibilité des équipements industriels
  • Limitation des baisses de performance des machines
  • Réduction des pertes de temps pour le personnel de production
  • Abaissements des coûts liés aux malfaçons
  • Réduction des goulots d’étranglement sur les chaînes de production
  • Disponibilité permanente des équipements de sécurité